L’appareil auditif est-il remboursé par la sécu ?

L’appareil auditif est pris en charge par la Sécurité Sociale mais à condition qu’elle est prescrite par un médecin. Il faut aussi qu’il appartienne à une catégorie des produits et prestations remboursables par l’assurance maladie. La présentation de la feuille de soin de l’audioprothésiste est également impérative.

Les éléments remboursés par la Sécu

La prise en charge par la sécurité sociale concerne l’achat de l’appareil auditif ainsi que les accessoires qui vont avec comme les piles et les boitiers entre autres. Les consultations chez l’audioprothésiste sont également remboursées.

Les critères de prise en charge

La prise en charge par la Sécu repose sur les critères suivants : votre âge, le type de handicap dont vous souffrez et le modèle de l’appareil auditif choisi.

Le principe  de la prise en charge

Il faut retenir deux points importants. Primo, le calcul du remboursement se fait à partir d’une base. Cela veut dire qu’un pourcentage de cette dernière est remboursé, quel que soit le prix réellement payé. Secundo, la base varie selon l’âge. Si vous avez plus de 20 ans, la Sécu utilise une base unique. En revanche, si vous êtes plus jeune, elle utilise quatre types de base.

Le Calcul du remboursement par catégorie

Pour les moins de 20 ans, la sécurité sociale rembourse à 60 % sur la base d’un tarif de 900 à 1400 euros en fonction de la catégorie de l’appareil auditif prescrit (A, B, C ou D). Sachez que ce classement par catégorie correspond à des types d’appareil répondant à différentes catégories de handicap.

  • Pour les personnes âgées de plus de 20 ans, la sécurité sociale propose un remboursement à 60 % sur la base d’un montant fixé à 199.71 euros, et ce, quelle que soit la classification de l’appareil concerné.Il faut donc bien prendre son temps pour choisir celui qui nous correspond le mieux !
  • Pour les personnes qui souffrent d’une déficience auditive et de cécité en même temps, la Sécu rembourse 60 % sur la base d’un montant de 900 à 1400 euros, en fonction de la classe de l’appareil auditif prescrit.